• Post Author:
La création de contenus dans le Social Selling

Sommaire

Partagez l'article :

Pour une stratégie “Social Selling” efficace, il est indispensable de créer régulièrement du contenu. Notre objectif est en effet que nos prospects et nos clients nous voient régulièrement, que nous fassions partie de leur paysage. Ce que nous voulons absolument, c’est rester dans leur radar pour qu’ils pensent à nous le jour où une de nos solutions, un de nos produits, corresponde à un de ses besoins. 

C’est pourquoi, dans cet article, je vous dévoile  quels sont les types de contenus que vous pouvez créer, et comment les créer sans jamais tomber en panne d’inspiration.

Ecoutez l'épisode en audio :

Ou téléchargez le pour l’écouter plus tard (clic-droit puis “enregistrez le lien sous”) : La création de contenu dans le social selling

Ecoutez l'épisode sur Youtube :

Social Selling : La création de contenu

Pour vendre plus et vendre mieux grâce aux réseaux sociaux, nous avons vu, au cours des précédents articles consacrés au Socia Selling, qu’il est indispensable de mettre en place une stratégie (voir Le Social Selling – Définition et objectifs, Social Selling – Le ciblage du prospect idéal, Optimisez votre profil Linkedin)

Cette stratégie, je lapplique essentiellement en ce qui me concerne sur LinkedIn, étant donné que je travaille plutôt dans des entreprises orientées B to B. Mais bien sûr tous ces conseils, que ce soit les conseils des précédents épisodes ou ce que je vais vous donner aujourdhui, peuvent sappliquer à dautres réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou Twitter par exemple.

Où en étions nous ?

Pour rappel, nous avions vu, dans les épisodes précédents sur le sujet du social selling, ce quon peut attendre du social selling (Le Social Selling – Définition et objectifs), les stratégies de social selling que lon peut mettre en œuvre. Nous avions aussi vu aussi le ciblage de nos prospects (Social Selling – Le ciblage du prospect idéal). Comment définir notre cible ? Les questions quil faut se poser pour véritablement définir notre ciblage. Nous avions vu aussi comment optimiser son propre profil pour faire en sorte quil soit le plus vendeur et le plus attrayant possible (Optimisez votre profil Linkedin).

Aujourdhui, nous allons pouvoir aborder le sujet de la création de contenuadaptée au social selling, adaptée aux réseaux sociaux. Nous allons voir pourquoi il faut créer du contenu, mais aussi – et surtout – comment le faire. 

Pourquoi créer du contenu dans notre stratégie de Social Selling ?

C’est vrai ça ? Pourquoi faudrait-il créer du contenu sur les réseaux sociaux, et notamment sur LinkedIn ? Pourquoi est-ce que je membêterais à vampiriser mon temps de travail pour créer du contenu ?

Des clients qui s’informent grâce à Internet et aux réseaux sociaux

La première chose à bien comprendre, cest que nos clients (c’est notamment le cas pour les acheteurs) sont de plus en plus informés. Ils utilisent beaucoup loutil internet pour cela. Il faut donc, pour pouvoir rester visible de ces clients, de ces acheteurs en mettant en place une stratégie de présence :

  • Stratégie de présence de sa marque
  • Stratégie de présence de son entreprise
  • Stratégie de présence de ses offres et produits
  • Stratégie de présence de soi-même.

Et cette présence, elle doit être visible à tous les carrefours daudience.

Je fais une petite digression, pour définir ce quon appelle les carrefours daudience : ce sont tous les endroits où on va pouvoir maximiser sa visibilité. On peut parler de Google, par exemple, avec les petites fiches qui apparaissent à droite des recherches (Google My Business). On peut aussi parler dapplications smartphone comme Waze, ou tout simplement les réseaux sociaux et cest ce qui nous intéresse aujourdhui.

Restez dans le radar de vos clients

Rester dans le radar de nos clients et prospects

Donc globalement, ce que nous recherchons c’est avoir une forte visibilité pour capter lattention de nos futurs acheteurs, pour rester visible deux, pour rester dans leur radar. Notre objectif est d’être présent dès quils qu’un début de commencement de besoin nous concernant se fait sentir.

En renforçant sa présence numérique, vous ravivez régulièrement la mémoire de vos prospects et clients en l’exposant à vos solutions, sans avoir à les interrompre en les appelant au téléphone, et sans les inonder d’email. Cerise sur le gâteau : ce sont eux qui choisissent et acceptent de consulter vos contenus en se connectant à LinkedIn. Ce faisant, vous n’êtes plus ce commercial agassant qui appelle au plus mauvais moment. 

Rester présent sans être intrusif

Tout cela c’est, à mes yeux, la raison d’être du Social Selling : Rester présent sans être intrusif. Grâce à votre présence digitale, et notamment votre présence sur les réseaux sociaux où va votre client, nous existons là où existe notre client, et nous pouvons communiquer avec lui de façon efficace. Voilà ce que nous cherchons véritablement à mettre en place.

Notre objectif : que notre client pense à nous quand il a un besoin

Alors lobjectif de la création de contenus dans notre stratégie de Social Selling, comme je le disais cest lorsque notre client ou notre prospect a un besoin à satisfaire, lorsqu’il a un problème à résoudre, il faut quil pense à notre solution. Il doit vraiment se dire : il faut vraiment que jappelle ce commercial. Pour cela, il faut faire en sorte de rester dans sa mémoire, il faut quil pense à nous. C’est-àdire quil nous faut régulièrement venir lui rafraîchir la mémoire en étant présent sur les réseaux où lui-même est présent. Il faut entretenir sa visibilité.

Hello !

 

Hey ! Salut toi, ça va ?

Si je peux prendre comme analogie cest un peu comme alimenter une conversation ; donner de ses nouvelles régulièrement, dans le genre : “Salut ! Ça va ? la famille, tout cela ?” Cest un peu ce quon fait sur Facebook, on donne des nouvelles au quotidien.

Dans notre cas, on ne va pas dire :Coucou ! Ça va ?” Non ! On va sy prendre différemment. On va donner régulièrement de nos nouvelles, mais via des informations utiles ou des informations pratiques, dans le domaine qui nous intéresse.

Comment faire ? Simple : créez du contenu !

Et pour faire ça, il faut créer du contenu : un contenu qui réponde aux problématiques de votre prospect et de vos clients, un contenu qui l’amène à interagir avec vous, à aller sur le site de votre entreprise par exemple.

Un investissement à long terme

Cette création de contenu doit être faite régulièrement. La régularité, cest vraiment une des clés de la réussite. Le rendement n’est pas forcément très rapide à venir. Cest vraiment un investissement à long terme, mais qui peut vous rapporter beaucoup.

Générer de l’interaction

Le but, cest vraiment de ne pas se faire oublier. Pour faire cela, il faut montrer ce que lon fait, générer du trafic vers son propre site (si vous êtes entrepreneur) ou le site de son entreprise. Vous allez chercher à obtenir des partages, des likes. Bref générer de linteraction. Cette interaction, cest elle qui va éventuellement provoquer une viralité de vos posts, des contenus que vous allez créer, et ce faisant vous aller gagner en visibilité. Pour cela, on va pouvoir utiliser bien sûr des influenceurs, des personnes qui ont un gros réseau et qui ont un vrai potentiel de viralité.

Et si c’est pas viral, ce n’est pas grave !

Et puis si la viralité n’est pas au rendez-vous, ce n’est pas bien grave : en créant du contenu, vous faites signe régulièrement à vos prospects, à vos clients, en leur donnant des informations qui lui seront véritablement utile.

Amis vendeurs, ne cherchez pas à vendre !

Pour être lu, pour être écouté, il ne faut pas donner limpression davoir envie de vendre. Essayer plutôt de chercher à apporter de la valeur, valeur ajoutée que vous puissiez mettre à la disposition de vos clients, et qui réponde à leur problématique. Parce que, finalement, échanger cette valeur ajoutée, cest-à-dire échanger un contenu intéressant, cest comme de la prospection, via LinkedIn. On va, en proposant ces contenus à forte valeur ajoutée, augmenter notre crédibilité, notre expertise perçue sur le sujet. Létape de création de contenus, cest véritablement une étape indispensable, je dirais même plus une étape capitale.

Comment ça marche ?

Comment créer du contenu pour un Social Selling efficace ?

Alors, vous allez me dire : “Il est bien gentil votre coach commercial, mais comment est-ce quon sy prend pour créer du contenu sur les réseaux sociaux pour pouvoir alimenter notre social selling ?”

Il y a plusieurs pistes que je vais vous donner. Après libre à vous de prendre celles qui vous intéressent le plus ou celles qui sont le plus adaptées à votre façon de fonctionner.

Votre service Marketing : un pourvoyeur génial de contenu de qualité

La première possibilité, cest déjà de travailler en collaboration avec votre service marketing. Parce que votre service marketing, logiquement son job cest déjà de créer du contenu prévu pour être diffusé à vos clients et à vos prospects. Il est donc toujours très intéressant de se mettre en relation avec ce service marketing. Vous allez pouvoir y puiser des informations que vous serez à même directement prêt à l’emploi, qualitatif, et que vous pourrez facilement partager à votre réseau.

Quel contenu diffuser ?

Mais alors, quels contenus créer ou partager ?

Il y a plusieurs formes de contenu. Je ne vais pas rentrer dans un cours de marketing sur letop of funnel”, le début du tunnel de vente, le “middle of funnel”, ou la fin du tunnel de vente, lebottom of the funnel”. Sachez simplement qu’il y a différents types de contenus quon peut placer à différents moments du cycle de vente.

Le Top of Funnel

Le top of the funnel concerne les contenus d’ordre général sur votre activité, vos solutions et vos produits. Ce sont des contenus qui vont chercher à éduquer vos prospects à votre sujet, à divulguer des informations qui sont vraiment dordre global, pour une meilleure compréhension de votre activité.

Le Middle of Funnel

Vient ensuite le middle of funnel. Dans ce type de contenu on retrouve tout ce qui va correspondre à la mise en place de vos solutions. On part du principe que le client est déjà à un minimum intéressé et quil a un problème. Mais il ne sait pas trop comment sy prend, par où commencer pour le solutionner. On va donc lui fournir des témoignages de personnes qui utilisent nos solutions, des cas décole, des comparatifs, des cahiers des charges, des exemples. Noua allons aussi lui mettre à disposition une FAQ, une liste de questions que dautres se sont déjà posées avec les réponses que nous pouvons y apporter. Vous pouvez, à ce niveau, proposer des brochures produits, des éléments concrets et explicatifs sur nos solutions et nos produits.

Le Bottom of Funnel

Enfin, nous pouvons proposer à notre réseau, à notre audience, des contenus qui vont correspondre à la fin du tunnel de vente. L’objectif est ici de transformer, et donc d’inciter nos prospects à passer à l’action. Il s’agit des contenus du Bottom of Funnel, c’est à dire à la fin de notre entonnoir de vente.

A ce stade, on retrouve des contenus comme des propositions de démonstration, des offres dessai, des démos, des propositions de rendez-vous d’analyse ciblée des besoins, des rendez-vous sur des salons professionnels … Bref un tas dincitations qui vont donner envie à nos prospects et clients de prendre contact avec nous.

Tunnel de vente

Du contenu à chaque étape du cycle de vente

Comme vous le voyez, on peut créer des contenus à chacune des trois étapes du cycle. En résumé : 

  • Des informations globale pour éduquer à notre activité notre audience, notre réseau
  • Des cas décole, des témoignages, des brochures produits qui vont plus correspondre à la mise en place de nos solutions
  • Et enfin des passages à laction et des incitations pour venir assister à une démonstration, pour prendre un rendez-vous sur un salon, ou pour demander une offre dessai ou des démos.

Du contenu oui, mais du contenu pertinent

Mais n’oubliez pas : lobjectif, cest quand même apporter du contenu pertinent. Tous les contenus nont pas la même valeur. Il y a du bon contenu, axé sur la résolution dune problématique de notre client. Nos contenus devrait idéalement toujours apporter une valeur ajoutée sur un problème que pourrait se poser notre client. L’intérêt est qu’en faisant cela, nous gagnons en crédibilité et nous renforçons notre position dexpert sur le réseau. Notre but est, je vous le rappelle, que notre client pense à nous quand il a une problématique liée à notre cœur d’activité.

Créer de l’engagement

Et plus votre contenu est pertinent pour nos prospects et nos clients, plus nous aurons un taux dengagement intéressant, comme des Likes, des commentaires et des partages. C’est un cercle vertueux : avec un taux d’engagement fort, notre visibilité augmente. Plus vous avez dinteraction sur vos posts, plus vous êtes visible !

Mais qu’est-ce qu’un contenu à forte valeur ajoutée

Quest-ce que cest quun contenu à forte valeur ajoutée ? Ce sont des contenus qui donne beaucoup d’informations utiles à notre audience. Concrètement, ce sont des contenus du type article de blog. Cest-à-dire que ce sont des documents ou des textes relativement longs, relativement détaillés, qui sont sourcés et où nous amenons des éléments de preuves tout au long de notre démonstration.

Très souvent, ces contenus, ces articles longs, vous pouvez les récupérer auprès de votre service marketing. Cela peut être par exemple le descriptif dune offre, dune solution.

de la vidéo

La vidéo, une forme de contenu avec un impact fort

Parmi les formes de contenu à forte valeur ajoutée, il y a la vidéo. Idéalement, ces vidéos vont faire moins de 10 minutes. Vous pouvez, par exemple, faire une présentation commentée face caméra, ou une présentation commentée via screencast (c’est à dire en enregistrant votre écran). Vous pouvez proposer des présentations PowerPoint ou Slideshare que vous enregistrerez sous la forme d’une vidéo, et que vous commenterez, un peu comme si vous étiez en clientèle.

de l'audio

Du contenu audio

Autre forme de contenu qui va générer un taux dengagement intéressant : les contenus audio de type podcast. Leurs principales vertus : ils se consomment différemment (en mobilité par exemple) et permettent de rentrer dans le détail des sujets abordés. De par leur nature, ils sont des contenus à forte valeur ajoutée. 

Linkedin et ses articles de blog

La plateforme LinkedIn met à notre disposition des outils particulièrement efficaces pour créer des contenus à forte valeur ajoutée. J’ai déjà évoqué Slideshare qui permet de faire des équivalents de PowerPoint directement sur la plateforme. Mais LinkedIn nous propose aussi décrire des articles de blog. En effet, il y a une section blog sur LinkedIn qui peut être vraiment intéressante à utiliser. Le principal avantage est que vous pouvez facilement y faire des contenus longs et à grande valeur ajoutée, mais aussi que vous bénéficiez d’un “bonus” accordé par la plateforme en terme de visibilité, LinkedIn favorisant les contenus ainsi créés et le mettant en avant.

Les status :

Autre forme de contenu que vous pouvez utiliser dans le cadre de votre stratégie de Social Selling, une forme de contenu assez pertinente, ce sont les statuts. Vous savez, ce sont les posts que lon retrouve sur sa page daccueil de LinkedIn.

Dans ces posts, qui sont généralement des articles ou des contenus beaucoup plus courts, vous pouvez répondre à des questions que se poseraient vos clients au sujet de vos solutions ou de votre secteur d’activité. Le principal avantage, c’est que cela permet de créer pas mal dinteraction.

Et pour créer de l’interaction, rien de mieux que de poser des questions un peu “polémiques”. Pour Votre Coach Commercial, cela pourrait être par exemple :

Quels sont, selon vous, les trois savoir-faire primordiaux pour être un bon commercial ?

Votre communauté devrait logiquement interagir avec vous, soit en répondant à votre question, soit en utilisant les “likes”, lesaplauses” et toutes les petites interactions que propose LinkedIn.

Autre type de questions “polémiques” que vous pouvez poser, ce sont celles qui vont faire que votre lecteur cherchera à prendre position. Du moins, vous aller chercher à intriguer vos lecteurs. Toujours pour prendre lexemple de “Votre Coach Commercial”, ça pourrait être une question du type :

La prospection traditionnelle estelle morte avec lavènement du socialselling ?

Cest une vraie question sur laquelle les gens vont pouvoir se positionner, vont avoir un positionnement généralement relativement fort. Ils vont donc logiquement interagir avec votre post, ce qui va vous permettre davoir pas mal de viralité.

Le storytelling est votre ami

Dans les statuts, vous allez pouvoir aussi utiliser le storytelling : le storytelling de votre marque ou de vous-même. Vous pourriez ainsi raconter des choses de votre quotidien, sur votre façon de travailler, sur votre entreprise, etc. Vous pourriez raconter comment l’entreprise est née, quelles ont été les difficultés qu’elle a rencontré. Bref toutes les histoires intéressantes et riches d’enseignements.

Des images et des vidéos

Deux autres vecteurs forts d’interaction sur les réseaux sociaux, ce sont les images et les vidéos. Vous pourriez par exemple poster de courtes vidéos ou des images humoristiques, caractéristiques de votre domaine dactivité.

De même, vous pouvez partager des petits rappels sur des événements à venir à vos lecteurs.

Les statuts / les posts sont de l’échange, de la discussion

Les statuts, il faut toujours considérer que cest plus de l’échange. Lobjectif cest vraiment de créer de linteraction, de créer de léchange avec votre réseau. Donc utilisez plutôt ces statuts pour, soit donner une information relativement brève, ou encore une fois comme je viens de le dire de poser des questions ou mettre de petites images ou des vidéos courtes.

Soyez conscient que vous devez créer un contenu qui va défiler sur le fil de votre lecteur. Donc, ce nest pas quelque chose qui doit apporter une forte valeur ajoutée, mais plutôt quelque chose qui va attirer l’attention de votre réseau.

application mobile

L’application mobile : un atout supplémentaire

Pour créer ces statuts et pour alimenter votre feed,vous pouvez aussi penser aux applications mobiles. Même LinkedIn possède une application mobile sur laquelle vous allez pouvoir avoir les même réflexes que vous avez avec Twitter, Facebook ou Instagram. C’est-àdire prendre une photo ou une vidéo par exemple. Parce que vous êtes à un salon professionnel, vous allez prendre une photo avec quelques hashtags pour mentionner votre présence à ce salon professionnel. N’oubliez toutefois pas que vous êtes sur un réseau professionnel. Il faut donc toujours utiliser un ton assez “pro”. Vous nêtes pas là pour faire des selfies avec Babar. Vous pouvez faire des selfie, mais il faut que cela reste toujours assez pro. Vous allez pouvoir aussi faire des petites vidéos pour montrer un événement auquel vous assistez dans le cadre de votre job.

La curation : une solution simple quand on manque d’inspiration

Créer du contenu original, ce nest pas forcément toujours possible. En plus, c’est relativement long à faire, si on rédige, par exemple, un article de blog complet. Heureusement, des solutions existent, et notamment la curation.

La curation, cest le partage de posts ou d’articles que vous avez repérés sur LinkedIn en ajoutant simplement un commentaire. C’est donc partager des posts que vous avez vus dans votre fils d’actualité, mais ces posts peuvent aussi provenir dautres plateformes de réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou encore Youtube.

Ainsi,vous allez pouvoir partager des posts publiés par vos collègues, mais aussi, bien sûr, des posts de votre entreprise.Si votre entreprise à une activité sur LinkedIn, vous pouvez très bien rebondir dessus et de ce fait alimenter votre propre fil d’actualité.

Vous pouvez aussi utiliser des publications dinfluenceurs dans votre domaine, et récupérer ces posts pour les insérer dans votre propre fil.

Vous pouvez aussi faire de la curation à partir dautres sites (blogs ou sites professionnels), dautres réseaux sociaux ou encore issus de lactualité, bref n’importe quel contenu issu de votre veille.

Vous pouvez utiliser des vidéos que vous avez repéré sur YouTube ou sur dautres plateformes. Vous pouvez aussi créer des posts en reprenant des présentations que vous avez repéré dans Slideshare et que vous avez particulièrement appréciées. Globalement, vous pouvez reprendre des contenus qui ont été initialement publiés par d’autres personnes sur n’importe quelle autre plateforme. La politesse veut toutefois que vous citiez toujours vos sources.

Quand poster du contenu ?

Quand publier vos contenus ?

Autre question intéressante à se poser, cest quand devrais-je publier ? LinkedIn est un réseau professionnel. Il faut donc sadapter à cet état de fait.

À mon avis, il n’est pas très utile ou pertinent de publier le week-end. Évitez aussi le lundi et le vendredi, parce que le lundi les gens arrivent au boulot, vont vider leur boîte mail, et vont avoir pas mal d’autres choses à faire. Ce nest pas forcément le moment où ils vont venir sur LinkedIn. Même chose le vendredi. Ce jour là, ils ont la tête ailleurs et ce nest pas un moment où ils vont venir se promener sur le réseau LinkedIn. Globalement, du mardi au jeudi, cest vraiment la fenêtre parfaite.

Pour ce qui est de l’heure de publication, essayez plutôt de publier au moment où les gens consultent leur réseau professionnel : le matin, par exemple, entre 8h45 et 10 heures. A priori, ce sont des pics daudience. Pendant la pause déjeuner ou alors à partir de 16 heures le soir. Évitez de toute façon trop tôt le matin, ou après 18 heures, vous naurez personne. Ça peut sembler anecdotique comme ça, mais le moment où vous publiez n’est pas à prendre à la légère. Si vous voulez que votre post profite de la viralité, il faut faire en sorte d’obtenir un maximum d’interaction rapidement. C’est ainsi que fonctionne l’algorithme de LinkedIn. Et de façon plus simpliste : si vous voulez être lu, il faut publier au moment où votre audience est en train de parcourir son flux.

À partir du moment où votre post est commenté, liké et partagé rapidement sur le réseau, vous créez cette viralité. LinkedIn va montrer votre post à beaucoup plus de monde. Évitez donc les moments où il n’y a personne parce que tout simplement à ces moments-là, il ny aura pas de rebond et votre post va être “oublié” par le réseau.

Quelques trucs et astuces pour créer du contenu sur LinkedIn

Pour finir cette partie sur “comment créer du contenu sur un réseau social comme LinkedIn” avec quelques astuces, quelques trucs que jai découvert au fil du temps.

Évitez l’assertivité, parlez à l’émotion

Le premier truc, cest déviter les contenus dits assertifs, cest-à-dire les contenus où vous affirmez des choses, où vous étalez votre science. Publier sur son savoir-faire personnel, sur le moi peut paraître prétentieux, voire même assez intrusif. Dans la persuasion, on utilise rarement la raison, on passe plutôt par lémotion. Seules les émotions permettent déprouver les changements suggérés par votre post. On ne change pas facilement de point de vue. On n’est convaincu que quand on ressent limpact de ce changement. Donc, adressez-vous plus à lémotion plutôt quà la raison.

Le storytelling

Comment faire cela ? Raconter des histoires. Exemple, un héros qui est confronté à un problème dans un contexte professionnel. Puis ce héros va avoir des complications et il va trouver une solution avec laide dun guide. Le guide, cela peut être vous, cela peut être votre solution ou votre entreprise. Dans cette histoire, que vous allez raconter, il faut décrire les émotions, ce que le héros éprouve. Finalement, cest en décrivant la situation comme celle-là que vous allez être plus persuasif, beaucoup plus quen affirmant des vérités sur vos solutions. Ce que je viens de décrire là, ce sont les principes mêmes du storytelling. Je ne vais pas l’aborder de façon exhaustive ici. Je naurais pas le temps et pas forcément les connaissances suffisantes pour pouvoir entrer dans le détail, mais si vous êtes intéressés par le sujet, je vous invite à vous renseigner. Cest vraiment passionnant.

Appuyez-vous sur ceux qui interagissent déjà avec vous

Autre astuce, c’est de surveiller ceux qui partage, qui commente et qui “like” vos publications. Vous allez pouvoir vous appuyer sur eux lors de la publication de posts que vous souhaitez particulièrement mettre en avant.

Par exemple, je parlais tout à lheure de posts à but humoristique. Rien ne vous empêche de mentionner ces personnes dans le post, ou dans les commentaires de ce post. Ils seront alors alertés par LinkedIn qu’ils ont été mentionnés, et ils interagiront beaucoup plus facilement avec celui-ci, se sentant valorisés par votre mention. Cela peut faciliter la viralité de votre post, et donc augmenter son audience.

Parlez de vous et des événements marquants de votre quotidien

Vous pouvez aussi évoquer des événements marquants de votre propre vie, événements auxquels vos lecteurs vont pouvoir sidentifier. Vous avez par exemple obtenu une promotion : vous pouvez très bien évoquer cette promotion. Peut-être que votre lecteur va pouvoir sidentifier en se disant : ah oui, tiens moi aussi jai vécu cette situation-là. Vous pouvez parler des problèmes auxquels vous êtes confronté maintenant que vous avez eu cette promotion, et interroger votre audience sur les solutions qu’elle peut vous donner. En demandant leur avis sur les problématiques que vous rencontrez, vous valorisez votre réseau et vous créez un lien plus fort avec vos lecteurs.

Même chose, votre entreprise change de locaux. Quel impact cela a sur vous, sur votre quotidien, sur votre vie professionnelle ? Forcément, ce sont des choses dans lesquelles votre audience va aussi se retrouver.

Vous pouvez parler aussi du jour où vous avez été licencié. Rien ne vous en empêche. Cela peut être le début dune belle histoire avec justement le fait de retrouver une nouvelle entreprise et la chance que vous avez, maintenant, de travailler dans celle-ci. Lidée, cest quand même toujours de raconter une histoire, dutiliser un peu de storytelling pour dynamiser vos posts.

Vous pouvez, raconter lhistoire dun nouveau client, qui a vécu une expérience étonnante grâce à vos produits ou à vos solutions.

Faire participer vos lecteurs, leur demander leur avis

Enfin, vous pouvez faire participer votre audience pour, par exemple, choisir un logo, pour demander leur avis car vous ne savez pas comment vous y prendre prenant dans telle ou telle situation avec un client. Posez leur la question. Les gens adorent quon leur demande leurs avis et généralement ils le font bien volontiers.

Mentionnez les dans vos posts ou dans les commentaires

Comme je disais aussi tout à lheure, rien ne vous empêche de mentionner des membres de votre réseau en commentaire pour les inciter à réagir :

Et toi machin, cest quoi ton avis sur le sujet ?

Ou alors  vous pouvez mentionner des influenceurs, qui ont une grosse communauté sur LinkedIn, et qui correspondent, bien sûr, à votre sujet de prédilection.

rebondissez sur l'actualité

Rebondissez sur l’actualité

Autre conseil que je peux vous donner c’est de rebondir sur les informations, sur les news. Vous pouvez par exemple aller dans les news quotidiennes de LinkedIn pour commenter. Cela génère quand même pas mal de cliques, minimum une dizaine par commentaires si vous vous y prenez relativement tôt, si vous êtes parmi les premiers à réagir sur les news de LinkedIn.

Vous pouvez aussi partager de lactualité dans votre domaine dactivité. Lidéal, là aussi, c’est d’être dans les premiers. Il faut donc réagir relativement vite.

La plateforme de blog de LinkedIn

Emparerez-vous de la plateforme de blog de LinkedIn, comme évoqué tout à lheure. L’avantage, cest que là, on na pas de limite de taille d’article. Cest vraiment idéal pour créer du contenu à forte valeur ajoutée et cela permet davoir une très bonne visibilité, parce que LinkedIn met en avant les contenus de blogs rédigés sur sa plateforme, donc d’augmenter votre viralité et votre visibilité.

Si vous êtes perdu, Votre Coach Commercial est là 😉

En tout cas, nhésitez pas à me contacter si vous voulez des conseils sur lensemble des sujets que je viens daborder. Je ne peux pas, sur un simple article de blog rentrer dans le détail de tous les points que jai évoqués. On peut toutefois le faire très facilement sous forme de discussion via Skype ou sous la forme d’un micro-coaching.

Un dernier petit conseil, pour la route

Un dernier petit conseil, avant darrêter sur le sujet, cest de planifier vos actions. Essayez de créer une liste de tous les contenus que vous voulez réaliser sur une semaine, sur 15 jours. Programmez la mise en ligne de tous vos contenus en fonction de la fréquence que vous souhaitez adopter sur les réseaux. Listez les vidéos, les PowerPoint, les articles, les idées de posts que vous pouvez mettre, sachant qu’idéalement cest quand même intéressant de créer léquivalent dun contenu par semaine et léquivalent de deux à trois posts par semaine.

Alors, jespère que vous avez trouvé dans cet article quelques conseils à mettre en œuvre pour accroître votre présence sur les réseaux sociaux, mais aussi pour pouvoir vous servir de LinkedIn, ou autres réseaux, pour prospecter. En tout cas, contactez-moi si vous voulez des conseils plus personnalisés, je suis vraiment là pour cela. 

Bonne vente à tous et à bientôt !Argent euros


Partagez l'article :

Laisser un commentaire